Comment faire un hammam à la maison : l’art du bain

Comment faire un hammam à la maison : l’art du bain

Entre le travail, les études, les enfants, le ménage pas facile de prendre soin de soi et de dégager du temps pour un véritable soin de beauté comme un hammam à la maison.

Et pourtant aujourd’hui, je vous invite à faire une pause, à tout mettre entre parenthèse pour se recentrer sur soi. Je vous propose de me suivre pour apprendre, ensemble, à s’instaurer des rituels de bien-être dans notre vie quotidienne. Et ceci passe avant tout par chouchouter notre corps et plus particulièrement notre peau afin de l’hydrater, de la nourrir et de la protéger.

Découvrons ensemble une tradition orientale et ancestrale : le hammam. C’est une routine que l’on peut faire facilement chez soi à hauteur d’une fois tous les 10 jours. Il est important de se fixer un « hammam maison » au moins deux fois par mois afin d’avoir une peau bien nettoyée qui sera donc mieux réceptive aux différents soins appliqués.  A contrario, faire trop de hammams peut à la longue déshydrater la peau et donc l’abîmer. Il est donc important de trouver un bon équilibre pour profiter au mieux des bienfaits du hammam.

Voici donc les 5 étapes pour faire un hammam à la maison :

                   1-Chauffer sa salle de bain à environ 38°C

Rien ne sert de surchauffer la pièce. 38°C est la température idéale qui va permettre aux pores de la peau de s’ouvrir et de se dilater. Pour ma part je conseille de faire couler un bain d’eau bien chaude. Au bout d’une dizaine de minutes, vous pouvez apercevoir la vapeur d’eau monter, c’est que la bonne température est atteinte. Pour la petite histoire, dans les pays du Maghreb, souvent pour chauffer les hammams on utilisait les grignons d’olive. Ainsi, depuis des millénaires, on utilise l’olive dit «le fruit béni » entièrement et sous différentes formes afin de ne rien gaspiller.

Si vous n’avez pas de baignoire, vous pouvez tout aussi le faire sous une douche, le résultat sera identique. Le hammam à la maison est un vrai moment de bien-être pour le corps et pour l’esprit, alors fermez les yeux et détendez-vous.

                   2-Appliquer le savon noir

C’est le moment de recouvrir tout votre corps sauf le visage, les cheveux et les parties intimes avec l’équivalent d’une cuillère à soupe de savon noir. Déposez le savon noir sur l’ensemble de votre corps en effectuant un massage circulaire doux du bas vers le haut du corps.

Le savon noir se compose essentiellement d’huile de grignon d’olive, d’eau et de potasse, d’où sa fonction exfoliante. Son rôle principal est de préparer la peau au gommage. Les cellules mortes sont éliminées (c’est ce qu’on appelle la desquamation) ainsi que le surplus de sébum, ce qui va permettre de stimuler le renouvellement cellulaire. Notre peau est recouverte d’un film naturel dit hydrolipidique qui protège, entre autre, la peau contre les agressions extérieures, les agressions microbiennes et la pollution. Le savon noir possède un PH de 10 (PH basique). Il s’associe donc parfaitement au PH de la peau qui lui est acide. Il est donc très doux, respecte le film lipidique et convient à tous types de peaux : sèches, grasses, mixtes et même sensibles. La couche des cellules mortes se ramollie, se détache et laisse une peau toute douce. Grâce à son pH doux, le savon noir peut être utilisé pour une douche quotidienne. Liya S. propose deux types de savons noirs.

Le premier est à l’huile d’olive et à l’eucalyptus. L’huile essentielle d’eucalyptus est traditionnellement connue pour le bon fonctionnement des voix respiratoires. Elle a un effet énergisant et relaxant. Vous pouvez donc profiter des bienfaits cutanés de l’huile d’olive 100% naturelle (qui n’est plus à prouvée) mais également des parfums olfactifs de l’huile essentielle d’eucalyptus.

Le second est le savon noir à l’huile d’Argan et à l’huile essentielle d’oranger amer. Cette association d’exception permet une exfoliation de la peau efficace et en douceur. L’huile essentielle d’orange amer favorise le bon fonctionnement des voix respiratoires. Elle favorise la cicatrisation et procure une sensation de pleine énergie.

Chacun choisira donc le savon noir qui lui convient le mieux.

                   3-Rincer la peau

Une petite dizaine de minutes suffisent et il est temps de bien se rincer la peau. Puis, on utilise un gant pour le gommage en faisant des mouvements circulaires doux. J’aime reproduire les mouvements des masseuses en appuyant doucement quand on descend et plus fort quand on monte. Rincer à nouveau. Il est important de savoir qu’il ne faut jamais se frotter avec un gant si le savon noir n’a pas bien été retiré. Personnellement, je préfère utiliser des sels aux huiles essentiels à la place du gant. Ils aident à reconstituer le film hydrolipidique tout en apportant les vertus des huiles essentielles.

                   4-Appliquer le ghassoul : « la pâte qui lave »

Sur une peau et des cheveux encore humides et dans une température bien plus basse, étalez la pâte de ghassoul bien lisse (l’équivalent d’une cuillère à soupe), préalablement mélangée à de l’eau ou de l’eau de rose. Notons qu’il faut éviter les parties intimes. Laisser reposer 10 à 15 minutes tout en veillant à garder ce masque de ghassoul bien humide.  Rincer abondamment le corps et particulièrement les cheveux (et oui le ghassoul fait aussi office de shampoing) afin de les débarrasser de tout résidu éventuel. Le ghassoul est une argile volcanique naturelle composée de nombreux minéraux, très bénéfiques pour la peau, comme le magnésium, le fer, le phosphore, le sodium, le potassium, le zinc etc. La particularité de cette pâte c’est qu’elle possède un pouvoir absorbant incroyable. En effet 1g de ghassoul absorbe 1,6g d’impuretés ! Autant dire que ses propriétés nettoyantes et purifiantes agissent en profondeur de l’épiderme. Cette argile nous vient tout droit de la région de Fès et n’est retrouvée nulle part ailleurs dans le monde.

ghassoul en poudre recette preparation pâte

                   5-Hydrater avec une huile végétale

Etape ô combien importante négligée à tord. Il est essentiel de terminer le rituel du hammam en hydratant l’ensemble du corps avec une huile végétale aux propriétés nourrissantes. Pour ma part, je recommande l’huile d’argan idéale après un hammam pendant lequel la peau a été sollicitée. Grâce à ses vertus hydratantes, cette huile d’absorption rapide, va aider la peau à régénérer les cellules et à rétablir le film hydrolipidique tout en laissant la peau respirer. J’aime profiter de ce moment pour me masser en reproduisant les mouvements des masseuses des hammams. J’appuie doucement quand je me masse vers le bas et plus fort quand je remonte. Un réel moment de bien-être.

Contre indication du hammam à la maison :

Malgré que le hammam convienne à la majorité des gens, il est bon de noter qu’il existe cependant des contres indications. Ainsi les femmes enceintes, les personnes souffrantes de varices, de migraines, de tension ou tout simplement de problèmes de peaux doivent réduire les fréquences de hammam.

Voilà, vous connaissez à présent tous les secrets jalousement gardés du hammam à la maison, alors il ne vous reste plus qu’à l’instaurer dans votre routine de beauté et de bien être.

Par Aicha S.

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire